Top
  >  Voyage   >  Europe   >  Dormir dans un observatoire à Saint-Véran

Saint-Véran et son observatoire

Situé dans les Alpes dans le parc Naturel Régional du Queyras, le village de Saint-Véran est considéré comme la plus haute commune d’Europe (2040 m d’altitude). Dans la fin des années 1960, le CNRS repère le site de St Véran pour y installer un observatoire. Le lieu n’est pas retenu, mais reste dans la tête du CNRS.

En 1974, l’Observatoire de Paris transfère une de ses coupoles de Paris au sommet du Pic de Châteaurenard pour une campagne d’études scientifiques de la couronne solaire jusqu’en 1982. En 1989, un télescope est installé par l’association d’astronomes amateurs AstroQueyras. L’association construit une autre coupole. En 2014, des travaux commencent pour accueillir le public. Ils se terminent en 2015. Depuis l’observatoire de Paris a un peu réinvesti le lieu. Une automatisation d’un des télescopes permet d’observer le ciel depuis Paris.

Comment accéder à l’observatoire

L’observatoire est accessible par voiture pour ceux qui y travaillent. Pour le public, il est possible de suivre plusieurs chemins de randonnée. Le plus simple part du parking Saint-Luce. Il faut prévoir en moyenne 3h de randonnée depuis ce parking. Il est possible de gagner un peu de temps en prenant une navette qui vous dépose un peu plus loin sur le chemin. Le chemin est un sentier créé par les voitures, donc rien de compliqué. Tout au long du chemin, il est possible de croiser de nombreuses marmottes. Le dénivelé est de 900m pour atteindre l’observatoire.

Visite de l’observatoire

L’association demande à ce que l’arrivée sur le lieu soit aux alentours de 17h. Une fois sur place, on peut se rendre dans les dortoirs de 4 personnes. L’association a de plus en plus de demandes et fait du surbooking. Certaines personnes acceptent de dormir par terre dans les dortoirs en échange d’une place supplémentaire. Hélas, dans la réalité, il se peut qu’une personne qui a pris son billet dans le quota classique se retrouve au sol. Petit point négatif de ce côté-là.

Très vite, si le temps le permet (L’observatoire vous contacte dans la matinée si de façon certaine, le ciel ne peut être observé pendant la nuit), on commence par observer le soleil grâce à un télescope spécial (ne jamais regarder le soleil avec un télescope classique !). Très intéressant !

Par la suite, une visite de deux des coupoles est alors possible. Les deux télescopes présents dans les coupoles sont différents. C’est le deuxième qui est utilisé pendant la nuit.

Nuit

Une fois la nuit tombée, on sort le télescope pour observer, si elle présente, la lune dans sa globalité. On en profite également pour découvrir le ciel à l’œil nu. Lors de ma visite, nous étions au moment de la demi-lune, le ciel n’est donc pas totalement visible en première partie de nuit.

Une fois la première étape réalisée, nous partons dans la deuxième coupole pour observer tout ça de plus près ! Deux moments sont alors proposés, un premier avec la lune, puis un, dans la nuit (Vers 2-3h du matin), sans la lune. Lors de notre passage, nous avons pu nous promener sur la lune de façon très rapprochée ! Bien plus que lorsque j’étais en Atacama !

De nombreux éléments ont pu être observés (amas d’étoiles, étoile morte…). Il était aussi possible en août 2019 d’observer Jupiter (et même d’y voir des tempêtes !), mais aussi Saturne ! C’est la première fois que je voyais Saturne au télescope. Voir les anneaux autour était assez incroyable.

Lever de soleil

Après quelques heures de repos suivant la deuxième session, un nouveau réveil est prévu pour voir le lever de soleil. On peut apparemment voir un rayon vert, mais la guide n’est pas montée au bon endroit pour le montrer, donc on ne l’a pas vu. Le paysage reste néanmoins très joli à contempler.

Au final, l’expérience est intéressante et complémentaire à ce que j’ai pu voir dans le désert d’Atacama.

Pour dormir une nuit à l’observatoire, il suffit de voir les dates disponibles sur le site de l’observatoire de Saint-Vérant dans le Queyras : https://www.saintveran-astronomie.com/

Manger à Saint-Véran

Il y a de nombreux restaurants à St-Véran. Pendant mon passage, j’ai eu l’occasion de passer dans celui-ci : Le Grand Méchant Loup. Je vous recommande la salade des Hautes-Alpes !

Dormir autour de Saint-Véran

Autour de Saint-Véran, il existe beaucoup de camping, mais je vous invite à jeter un œil au camping de l’Izoard. Plutôt isolé, il dispose d’un espace couvert (pas de cuisine), d’une livraison de pain du Queyras le matin et d’une bonne position pour découvrir le parc naturel du Queyras !

Photographe plutôt curieux, je suis à la recherche d'un autre regard sur la ville et avec une démarche portée sur le patrimoine. J'explore des lieux oubliés ou difficiles d'accès et j'en rapporte quelques souvenirs en photo.

Comments:

  • Laetitia

    1 octobre 2019

    Très belle présentation du fameux observatoire de Saint-Véran ! Je pense y aller l’été prochain, merci pour l’idée ! Je suis impatiente d’y voir les étoiles

    reply...
  • Romain de Bretagne

    1 octobre 2019

    J’ai vu l’observatoire dans l’émission Nos Terres Inconnues ! Je suis content de le voir ici quelle chance d’y avoir été !!!

    reply...

post a comment

izmir escort | eskişehir escort